Projet unique

À 1300 mètres d’altitude, encerclé de forêts, au cœur du Parc Jura vaudois,
ce domaine agricole a été préservé depuis plus d’un demi-siècle de toute transformation.
Datant de 1720, son bâtiment est désormais classé monument d’intérêt régional,
avec la note 2 à l'inventaire cantonal. Il constitue un témoignage unique,

étant la dernière demeure d’altitude habitée à l’année de tout le Jura suisse.

Propriétaire depuis sa construction, la famille Aubert l’a transmise à notre fondation,
son dernier habitant ayant été le peintre et graveur Pierre Aubert (1910-1987).

Les Mollards-des-Aubert vers 1920

Bâtiment

À la fois abrité des vents et surplombant le village du Brassus, le domaine a longtemps permis
une survie modeste à ses propriétaires, lesquels ont pratiqué outre l’agriculture,
la coutellerie, la tournerie ou le polissage de pierres d’horlogerie.

Parfaitement représentative de l’habitat jurassien, elle est partagée dans le sens du faîte
en deux moitiés semblables (habitation et rural), chacune avec son «tuyé» (grande cheminée tronconique en bois).
Puis l’un des «tuyés» a été abandonné au profit d’une verrière pour éclairer l’atelier du peintre.
L’étage, son salon et les chambres entièrement boisées ainsi que l’atelier, seront conservés en l'état.

Assainie et isolée, l’habitation accueillera les amateurs de nature et de lieux chargés d’émotion.

C’est la valeur patrimoniale du bâtiment qui est à l’origine de l’engagement
de Patrimoine Suisse et de sa section vaudoise, partenaires du projet.


Les Mollards-des-Aubert l' environnement
Les Mollards-des-Aubert la maison
Les Mollards-des-Aubert le panorama

L'Environnement

À quelque distance de la route du Marchairuz, la découverte du domaine des Mollards est toujours une surprise:
le calme qui y règne est appréciable et la clairière offre un bel ensoleillement aux génisses qui y paissent.
Si les terrasses de pierres sèches du Mont-Rond ont un jour soutenu un moulin à vent depuis longtemps disparu,
elles ont surtout profité des graines d’orge et de blé dispersées sur ces lopins de jardin potager, garantissant l’autarcie aux Aubert.
A la belle saison, on a le sentiment de vivre ici hors du temps.


Pro Natura Vaud est un partenaire actif,
particulièrement intéressé par les richesses naturelles de ce domaine défriché
au 17e siècle par Jean-Pierre, Isaac et Samuel Aubert.

Les Mollards-des-Aubert le Batiment
Les Mollards-des-Aubert Pierres sèches


Les terrasses de pierres sèches du Mont-Rond